Retraite des professions de foi pour les 6e de l’aumônerie

Ce week end des  27 et 28 avril 2019  a lieu à la maison du diocèse de Raismes la retraite en vue de la profession de foi des jeunes collégiens inscrits à l’aumônerie de Valenciennes.

L’itinéraire choisi par Anne, la responsable de l’aumônerie de Valenciennes est celui proposé par le service de l’Initiation chrétienne “T’y crois vraiment ?”. Le père Théophane nous accompagne tout au long du week end.

L’itinéraire

L’itinéraire permet aux jeunes de s’interroger sur ceux en qui ils ont confiance et pourquoi.

Ils y découvrent aussi la manière dont se révèle Dieu à Moïse, Elie, Marie…

La rencontre d’un témoin leur permet de découvrir le chemin personnel d’un aîné dans la foi.

Enfin, lors d’un temps personnel, les jeunes sont invités à écrire une lettre à Dieu et à exprimer, à leur manière, leur « profession de foi ».

Durant ces deux jours, des temps de jeux et de chants ponctuent la retraite :

  • répétition des chants pour la messe du dimanche après midi avec les parents,

  • décoration de la croix qu’ils porteront le jour de leur profession de foi

  • lecture de mangas chrétiens et de revues comme Filotéo

  • jeux (Ludothéo, sudoku géant avec des smiley…)

Le témoignage de Soeur Danièla

Soeur Danièla rencontre les jeunes le dimanche matin pour témoigner de sa foi. Elle appartient à la communauté des Ursulines de l’Union Romaine à Saint Saulve. Elle fait découvrir à son jeune auditoire l’histoire de la fondatrice de sa communauté : Sainte Angèle qui a choisi comme patronne de sa communauté Sainte Ursule (d’où le nom Ursuline).

Engagée très jeune dans les mouvements de l’ACE et de la JOC, c’est en rencontrant une soeur qu’elle réapprends à prier. En méditant le texte de Saint Marc (ch 2, 1-12) sur la guérison du paralytique, soeur Daniéla ressent tout l’amour que Jésus a pour elle. Et voici l’appel de Dieu à le suivre et à construire sa vie sur Lui. Elle “épouse” le Christ à 21 ans. D’ailleurs, elle porte une alliance pour le signifier (mais en réparation actuellement ;).

Les jeunes l’interrogent sur ce qu'elle fait quand il lui arrive de douter de l’amour de Dieu pour elle et le monde. Elle propose aux jeunes de faire comme l’apôtre Pierre qui veut marcher sur l’eau comme Jésus. Dès que le doute s’installe en elle, elle regarde le Christ qui lui tend sa main et elle peut ainsi se resaisir.

Avoir la foi, ce n’est pas évacuer pour toujours le doute. Lorsque le doute jaillit, elle propose aux jeunes de se mettre au service des autres, de se rendre utile. Un autre moyen est de pouvoir en discuter aussi avec une personne de confiance. Se remémorer les moments où la foi était absolue, source de joie est aussi un bon moyen pour retrouver le chemin de la confiance.

C’est par la célébration de l’eucharistie que s’achève ces deux jours.

Lors de la célébration, les parents remettent à leur enfant la croix accompagnée de la lettre qu’ils ont écrite. Une lettre où ils lui confient la joie de le voir professer bientôt sa foi, comme un engagement solennel de suivre le Christ toujours.

L'évangile de Saint Thomas de ce dimanche est propice aux reflexions de ce week end. Lors de son homélie, Théophane résume qu'être croyant, ce n'est finalement que s'attacher au Seigneur, c'est le suivre dans la lumière comme dans l'obscurité. Lui faire confiance entièrement, et de pouvoir professer comme Saint Thomas : "Mon Seigneur et mon Dieu !" 

Merci aux enfants pour leur sérieux, leur écoute et leur sourire.

Merci à Claire qui a permis de mieux accompagner les jeunes dans leurs questions et leur cheminement.

Merci au père Théophane et à soeur Danièla pour leur témoignage.

Rendez-vous bientôt pour le grand jour ;)

Article publié par A-Fleur M • Publié le Jeudi 02 mai 2019 • 929 visites

keyboard_arrow_up